DreylandDichterweg

David Wolf

1918–1989, Basel-Reigoldswil, CH

Il était commerçant ; il a écrit des poèmes tard dans sa vie et exclusivement en dialecte bâlois. Ses vers font partie de la littérature narrative et descriptive, qui traite essentiellement la cité, le déroulement des saisons et la nature.

(lecture: Beat Trachsler)

L’Homme et la nature

La nature n’est pas à la disposition des Hommes.
On ne devrait jamais l‘oublier.
L’Homme en est certes une partie,
mais il s’est octroyé le droit,
de la mesurer à son aune.

En fait, il faudrait que ce soit l’inverse :
En fin de compte, c’est la création
qui est la mesure ! Et il n’y est pas vraiment à sa place,
l‘Homme: sa ritournelle préférée
est celle de l‘exploitation.

Il exploite la nature partout où c’est possible
– il s’exploite lui-même –
jusqu’au jour où plus rien ne sera exploitable
et que le monde sera entièrement dépouillé,
avant de finir par exploser. 

Dans: Was blybt?,1986