DreylandDichterweg

Fritz Liebrich

1879–1936

Il était instituteur au « Seevogelschulhaus » ; spécialiste de Hebel, poète et dramaturge dialectal ; membre de la « Commission cantonale d’aide et d’encouragement de la littérature locale. »

(lecture: Beat Trachsler)

Le bac

Il va et vient toujours si tranquillement,
transporte tout sur l'eau, rien n'est trop lourd pour lui.
Tu payes tes dix « Rappen », tu es assis là, peinard.
On entend un bruit léger, un murmure
et le clapotis de l'eau. Tu débarques sur l'autre rive.
Que trouves-tu ? Un chemin proche, au bout, ta demeure.
Peut-être la tranquillité, aussi. Elle te prend doucement dans ses bras
t'enveloppe complètement, chasse la nuée
de moustiques, de soucis, 
qui monte derrière toi et descend
et enserre l'âme comme de mauvais esprits.
Hé, passeur, sonne la cloche! Dépêche-toi, démarre!
Navigue vers l'autre rive, vers l'autre tranquillité!

Dans : Die baseldeutschen Gedichte 1979