DreylandDichterweg

Heinz Reiff

1921–1997, Lörrach

(lecture: Markus Manfred Jung)

Un lambeau de tissu 

Tu viens au monde : le premier cri
visage tuméfié et jambes nues
enveloppé dans un lambeau de tissu
inscrit dans un registre.
Voilà – maintenant, tu as le droit d’exister ! 

Roulement de tambours, un cri d’allégresse
Visage rayonnant, jambes sales
devant toi : un lambeau de tissu
et derrière toi : un juron grossier
Voilà – c’était comme ça !

Et pour finir : un dernier cri
visage tuméfié et jambes coupées
enveloppé dans un lambeau de tissu
enterré, une croix dans le registre.
Voilà – c’est tout !

De : Zwischen Kernholz und Rinde, 1987

 

Heinz Reiff est né le 16.12.1921 à Lörrach et y est décédé le 26.07.1997.

Il était commercial et s'était mis à son compte les dernières années de sa vie. Enfant, il a commencé à jouer de l'accordéon, ses premières représentations en public remontent à l'âge de 9 ans. Soldat à 18 ans, il est rentré de captivité à l'âge de 27 ans, très marqué physiquement et psychiquement.

Il s'est consacré à la peinture, a travaillé de façon artistique le polyester et l'argile tout en composant régulièrement des poèmes.

Après une opération de l'estomac, il s'est consacré de façon encore plus intensive à la littérature qui est devenue l'essence même de sa vie.

Il a écrit des poèmes et des nouvelles en alémanique et en allemand standard.

Ses poèmes en allemand parurent sous forme de brochures, auxquels se sont ajoutés. E weng vergäutscht, Poèmes alémaniques, et Lettres à Mme X, nouvelles.

En 1987 enfin paraît son livre sous forme d'anthologie de son oeuvre avec des poèmes et des histoires : Entre le cœur du bois et l'écorce –  Zwischen Kernholz und Rinde aux éditions Daniela-Reiff, Rümmingen, avec le slogan : « Ferme les yeux, / écoute ta voix intérieure,/ et tu entendras,/ comme le bois travaille. » – « Mach d' Auge zue,/ loos in di iine,/ no hörsch,/ wie's chlopft un schafft im Holz. »