DreylandDichterweg

Julius Ammann (Sebastian Hämpfeli)

1882–1962, Bettingen

De son vrai nom Julius Ammann, a grandi à Trogen (Appenzell). Formation d’instituteur à Zürich. Puis il enseigne à l’institut pour sourds-muets à Riehen et dirige de 1910 à 1945 l’Institut pour sourds- muets peu doués à Bettingen. A écrit sous le pseudonyme « Sebastian Hämpfeli » des poèmes en dialecte bâlois.

(lecture: Beat Trachsler)

Dans la floraison

Et l’on finit toujours par s‘arrêter en dessous,
presque impossible de détourner le regard.
Cet arbre en fleurs, resplendissant et plein de senteurs
s’offre entièrement avec ses branches et ses rameaux :
Vois-tu, comme je te veux du bien et comme j’agis en conséquence ?
Une voûte céleste est mon toit.
Et si la nuit, on regarde le ciel avec de grands yeux,
on dirait qu’à un arbre en fleurs est accrochée
une couronne qui semble enneigée
et qui porte des millions d’étoiles.
Un royaume des cieux qui s’offre
plein de joie et de réconfort. – Y as-tu déjà pensé ?